Mémoires de Glux en Glenne

Au sein du Parc naturel régional du Morvan, Glux en Glenne domine les bassins de la Seine et de la Loire.

Des siècles durant, sa principale activité économique fut liée à l’abattage et au flottage du bois. Jeté à l’eau juste en dessous des sources de l’Yonne, au Mont Préneley, le bois, flottant à bûches perdues, puis mis en train à Clamecy, gagnait Paris en deux ans.

Grâce à cette véritable industrie, le Haut Morvan a fourni une énergie renouvelable à la Capitale de 1459 à 1927 soit pendant presque un demi-millénaire.

Aménagé depuis peu, le site, riche en tourbières, fait partie du réseau européen de protection de la faune et de la flore, Natura 2000.

Le village a également vécu de l’industrie des nourrices et de l’accueil des « petits paris ».

Les Gluxois ont eux-mêmes retracé leur histoire sur le site :

 

Mémoires du pays de Glux.

Cropped

Ainsi  Glux-en-Glenne s’inscrit dans l’histoire depuis des millénaires. Au pied de l’oppidum de Bibracte, capitale des éduens, le village gaulois qui s’étendait sur plus de 100 hectares le long d’une très ancienne voie celte, constituait une grande communauté économique.

Notons que c’est à Bibracte que Vercingétorix a réuni les tribus gauloises et et que César y séjourna  fréquemment pendant la rédaction de son œuvre "La guerre des Gaules".

Aujourd’hui, il héberge un Centre de recherche archéologique Européen et un Musée de la civilisation Celtique, construits sur l'initiative du Président de la République François Mitterrand.

Le Haut-Folin, sillonné par le GR13, est riche en champignons et gibiers. Néanmoins la reine de la forêt est la myrtille, cette petite baie violette qui laisse des traces sur les mains.

Elle est fêtée chaque année, depuis 45 ans, au début du mois d'août par les habitants qui se transforment en pâtissiers afin de confectionner plusieurs milliers de tartelettes pour la Fête des Myrtilles. 

D'un point de vue administratif, la commune, située dans la Nièvre, compte 104 habitants. Elle est rattachée au canton de Château-Chinon et fait partie intégrante de la Communauté de Communes du Haut Morvan.